Blog

Découvertes, billets, actualités de Computile

Bandeau article sur les MOOCs

Maintenir ses compétences informatiques à jour grâce à Internet (1)

on 23 février 2016

Le bagage informatique minimum du XXIe siècle ne cesse de croître quels que soient votre âge, votre niveau d’expertise ou vos intentions… le web est une véritable mine d’or pour vous aider à développer ou mettre à niveau vos compétences informatiques.

Garder branchée la prise de l’apprentissage

Les motivations qui poussent à enrichir son capital compétence à titre personnel peuvent être la satisfaction d’apprendre ou de développer ses habilités techniques. Si, par exemple, vous utilisez déjà Excel pour faire des budgets domestiques, vous seriez probablement ravi(e) d’aller plus loin dans vos prévisions en découvrant comment imbriquer des formules ou croiser des données. Si vous en avez assez de vous battre avec votre tablette, peut-être qu’une courte formation vous montrant ses usages principaux vous épargnera bien des soucis et vous donnera la confiance pour vous approprier ce périphérique par vous-même et à votre rythme.

Développer son employabilité

Les compétences informatiques attendues au plan professionnel ont connu une inflation ces dix dernières années. Force est de constater qu’en 2016 une connaissance active de la suite Microsoft Office est incontournable sur un CV. Les candidats qui possèdent des compétences en programmation, qui sont capables d’utiliser des logiciels de dessin numérique ou d’exploiter des systèmes très intelligents de type ERP ou CRM ont un profil réellement attractif sur le marché de l’emploi.

Se préparer au monde de demain

Certes tout le monde ne souhaite pas devenir développeur, graphiste ou administrateur de base de données – et c’est très bien comme ça ! Il n’empêche que les compétences d’automatisation, de communication visuelle ou d’analyse, si elles sont mises à profit dans quelque secteur que ce soit, constituent des avantages compétitifs du monde hyper connecté de demain. Le monde va en se complexifiant et la nécessité de rester à la page en matière informatique se fait de plus en plus jour pour des besoins personnels et pour piloter efficacement sa carrière.

Se former en autodidacte grâce au web

A ce sujet, il existe sur le web une multitude de tutoriels et autres cours ou formations en ligne, gratuits ou payants. Certains sont destinés à être lus à l’écran (ou éventuellement imprimés), d’autres sont au format vidéo. De façon générale, YouTube est un bon point de départ pour trouver des vidéos explicatives sur des sujets variés.  Ainsi, par exemple, la requête « comment utiliser Photoshop » renvoie à près de 54 000 vidéos. Une aubaine !

Et le MOOC fut!

Depuis quelques années, les initiatives en ligne de type MOOC (pour Massive Open Online Course) – prononcez « mouk » – se multiplient et leur contenu s’enrichit considérablement. Un MOOC est une formation dite « collaborative » (l’évaluation se fait par les pairs), accessible en ligne et pouvant déboucher sur une certification. Chaque fournisseur de MOOCs a ses particularités, comme nous le verrons ci-dessous. Si la notion de MOOC vous est totalement étrangère, visionnez cette courte vidéo !

Les ressources de l’apprenant 2.0

Les MOOCs sont donc souvent le fait d’initiatives universitaires réputées à l’échelle internationale (Stanford, MIT, etc.). Certes la plus grosse partie des MOOCs sont anglophones, mais de plus en plus de contenus à destination du public francophone voient le jour. Il existe même maintenant des annuaires chargés de répertorier la pléthore de contenus disponibles. Le site fun-mooc.fr dénombre à lui seul pas moins de 175 cours offerts par des universités francophones. Chez nous, l’UCL fait figure de proue avec le projet LouvainX qui propose déjà 12 cours. L’ULB est elle aussi entrée dans la danse en janvier 2015 avec le programme « L’anglais pour tous – Spice up Your English ».

Ci-dessous la liste de quelques-uns des plus grands pourvoyeurs de contenus en ligne que j’ai déjà eu l’occasion d’essayer :

Plateforme Langue Coût Type de contenu Nombre de cours Sujets des cours
Coursera FR / EN Gratuit.
Bien que certains cours soient payants, il est possible de les suivre
gratuitement en renonçant à condition de renoncer au certificat.
Vidéo 1.813 Généraliste
edX 875
Lynda EN 15-20€ par mois.,Essai gratuit de 10 jours. 4.344
OpenClassrooms FR Gratuit
(sans certification) ou Premium (20€/m)
Texte 1.260 Plutôt informatique

Toutes ces plateformes sont d’excellente qualité et chacune présente des spécificités.

  • Lynda, qui a été rachetée par LinkedIn, vous offre la possibilité d’ajouter en quelques clics les formations que vous avez suivies à votre profil LinkedIn, ce qui augmente votre visibilité.
  • edX est un projet open source qui est né de la collaboration entre Harvard et le MIT en 2012.
  • OpenClassrooms est, depuis 2013, le nouveau nom du Site du Zéro qui a vu le jour il y a presque 20 ans. Près de 2,5 millions de visiteurs uniques le fréquentent chaque mois.
  • Coursera a déjà noué 138 partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur répartis dans 28 pays. L’entreprise ne cache pas son ambition de développement.

Mon conseil avant de se lancer dans l’aventure MOOC : faites un bref bilan des compétences informatiques que vous souhaitez développer, que ce soit pour votre bénéfice personnel ou pour celui de votre carrière. Ensuite, comparez les offres de cours disponibles sur chacune de ces plateformes et faites votre choix. Ne perdez pas votre temps à en essayer 10 en même temps, choisissez-en un essayez de le suivre avec assiduité.

Dans un prochain article je discuterai des facteurs qui ont favorisé mes apprentissages au travers des MOOC.

Pour en savoir plus :

Share this post:
Maintenir ses compétences informatiques à jour grâce à Internet (1)

Join the conversation