Conseils

Quels outils pour se connecter à distance à son PC du bureau ? 💻

on 19 mars 2020

Le #Coronavirus vous a pris de court et vous devez du jour au lendemain trouver des solutions pour mettre en place des solutions de #télétravail pour vos collaborateurs?

Ce scénario digne d’un film catastrophe est devenu le quotidien de nombreuses entreprises – surtout petites et moyennes – depuis quelques jours. Que faire pour limiter les dégâts de cette situation exceptionnelle sur votre activité ? 🤔

Si vous partez d’une page blanche en termes de mise en place d’outils de télétravail, les 3 solutions dont il est question dans cet article permettront à vos collaborateurs de se connecter sur leur poste de travail du bureau depuis la maison 🏠.

De nombreuses autres options existent sur le marché mais celles présentées ci-dessous ont la particularité de pouvoir être mises en place rapidement et pour un budget raisonnable. Car dans un contexte sanitaire et économique aussi incertain, il n’y a pas de temps à perdre.

AnyDesk

AnyDesk (payant)

AnyDesk est le premier logiciel d’accès à distance pour le partage de bureau et l’assistance à distance. Il s’agit d’un logiciel de partage d’écran qui est rapide et facile à utiliser, n’importe où et n’importe quand.
“Lite” pour 1 employé 8,99€/mois
“Professional” pour 10 employés 90,99€/moisCitrix GoToMyPC


Citrix GoToMyPC

GoToMyPC (payant)

GoToMyPC est un produit de partage d’écran basé sur le web qui vous permet d’accéder à votre ordinateur depuis n’importe quel autre ordinateur connecté à Internet dans le monde. Avec GoToMyPC, vous avez la possibilité de travailler où, quand et comment vous le souhaitez.
“Personal” pour 1 employé à partir de 28€/mois


NoMachine

NoMachine (gratuit)

Passez de votre bureau à n’importe quel ordinateur équipé de la technologie NoMachine à la vitesse de la lumière. Accédez à n’importe quel ordinateur dans le monde en quelques clics seulement ! NoMachine est votre propre serveur personnel, privé et sécurisé.
Gratuit pour un usage personnel. Solutions “entreprise” 44$ / poste et 245$ pour 10 postes de travail.


Si vous avez besoin d’un coup de main pour mettre sur pieds rapidement et à distance une solution de télé-travail pour vos collaborateurs, glissez-moi vos coordonnées à [email protected] et je prendrai contact avec vous rapidement.

Plus d’infos : https://computile.be

Quels outils pour se connecter à distance à son PC du bureau ? 💻

RIP Windows 7 : que faire si vous êtes encore dessus ?

on 14 janvier 2020
Fin du support de Windows 7 ce 14 janvier 2020
Fin du support de Windows 7 ce 14 janvier 2020

La prise en charge des mises jour sur Windows 7 se termine le 14 janvier 2020. Passé cette date, il n’y aura plus de correctifs de sécurité pour le système d’exploitation de Microsoft, publié fin 2009.

Si vous êtes toujours sur ce système d’exploitation, plusieurs possibilités sont à votre disposition.

Rester sur Windows 7

La fin du support étendu est prévue pour le 14 janvier 2020, mais cela ne signifie en aucun cas que le système d’exploitation ne fonctionnera plus après cette date. En réalité, cela signifie que Microsoft ne fournira plus de correctif de sécurité aux particuliers. Seule exception, qui sera payante: les entreprises qui peuvent payer auront droit à un accompagnement prolongé jusqu’en janvier 2023. Les prix augmenteront d’année en année.

Rester sur Windows 7 deviendra de plus en plus dangereux au fil du temps, car les failles qui seront découvertes après le 14 janvier ne seront plus corrigées – sauf pour les entreprises qui ont acheté un support étendu. Les vulnérabilités s’accumuleront donc et constitueront autant d’angles d’attaque potentiels pour les personnes malveillantes. En outre, il y a également l’arrêt de la maintenance des logiciels sur ce système d’exploitation, qui est considéré comme hors d’âge. Par exemple, Google Chrome devrait être abandonné le 15 juillet 2021.

Essayer la migration gratuite vers Windows 10

Lorsque Microsoft a sorti Windows 10 le 29 juillet 2015, le système d’exploitation a fait une offre à ses clients avec une licence valide de Windows 7 ou 8: au cours de la première année, le nouveau système d’exploitation de la société Redmond a pu être récupéré gratuitement. La proposition était en principe valable jusqu’à minuit le 26 juillet 2016. Au-delà de cette date, la mise à niveau vers Windows 10 est devenue payante. En théorie. En pratique, la porte semble toujours entrouverte.

Pourtant, comme l’a souligné le site Bleeping Computer, il y a une manipulation que nous pouvons essayer de faire pour passer gratuitement à Windows 10 à partir d’un ordinateur équipé d’une licence Windows 7 valide, à condition que son matériel ne soit pas trop ancien. Cela nécessite de suivre quelques étapes – par mesure de précaution, il est conseillé d’effectuer une sauvegarde avant toute mise à niveau. Cela peut valoir la peine d’essayer et, si ce n’est pas pratique, il y a toujours la possibilité d’y retourner. Prenez rendez-vous si vous n’êtes pas sûr de ce que vous faites.

Acheter une licence Windows 10

Si l’astuce mentionnée ci-dessus ne fonctionne pas, il reste la possibilité d’acheter une licence Windows 10. L’édition la plus courante est la “famille”, qui est vendue 149 euros (une licence pour un poste). D’autres éditions existent, mais elles s’adressent à des publics plus spécifiques et proposent des options dont vous n’avez peut-être pas besoin. C’est le cas, par exemple, de l’édition professionnelle, vendue au prix de 259 euros.

Acheter un nouveau PC

Dans certains cas, l’achat d’une licence Windows 10 ne sera pas suffisant, car vous risqueriez d’installer un système d’exploitation sur une machine trop ancienne pour l’exécuter correctement. Alors, il faudra peut-être envisager l’achat d’un nouvel ordinateur prêt à l’emploi puisque une licence Windows 10 sera normalement fournie avec celui-ci.

RIP Windows 7 : que faire si vous êtes encore dessus ?

Testez votre santé digitale

on 16 novembre 2018

Faites le test et découvrez si votre santé digitale a besoin d’une impulsion.

Vous recevez 15 questions sur les mises à jour, les back-upsle phishingles scans anti-virus et les mots de passe.

À la fin, vous pouvez comparer votre résultat avec l’Indice de Santé digitale.

Calculez votre score de santé digitale !

source : safeonweb.be

Testez votre santé digitale

A quoi sert un VPN?

on 10 novembre 2018

VPN est l’abréviation de Virtual Private Network, ou Réseau Privé Virtuel. Cela désigne un accès sécurisé entre deux appareils ou plus.

Les VPN sont utilisés pour protéger votre trafic web des interférences et ainsi vous permettre de surfer dans l’anonymat.

Les usages clés d’un VPN

  • rendre intraçable votre activité si vous êtes connecté à un WiFi public
  • changer virtuellement de localisation géographique et ainsi débloquer des contenus qui seraient non disponibles dans votre pays (p.ex. myTF1.fr, catalogue US Netflix, etc.)
  • contourner la censure ou la surveillance des pouvoirs publics ou fournisseurs d’accès Internet (surtout valable à l’étranger)

Pourquoi payer pour un VPN ?

Une recherche Google vous montrera des centaines de services VPN gratuits sur Internet … Vous devriez bien vous garder de les utiliser!

Comparaison VPN gratuit vs payant
Gratuit Payant
Données échangées Limitées Non limitées
Vitesse d’échange des données (streaming) Lente Rapide
Risque quant à la confidentialité Très élevé ! Faible

Note coup de coeur : ExpressVPN

L’un des meilleurs sur le marché, je l’utilise personnellement depuis maintenant plus d’un an et en suis très satisfait !

Disponible sur PC, Mac, Android, iOS … et même possibilité de l’utiliser sur votre SmartTV (pour consulter le catalogue Netflix US par exemple).

L’abonnement vous en coûtera 99,95$ par an.

Essayer ExpressVPN pendant 30 jours (satisfait ou remboursé)

Plus d’infos expressvpn.com

A quoi sert un VPN?

Comment prendre un rendez-vous en ligne

on 31 mai 2018

Afin de vous offrir la meilleure couverture horaire qui soit, vous pouvez maintenant fixer vos prochains rendez-vous en ligne.

Le système de réservation est simple, rapide et sûr et on y accède via le portail https://rdv.computile.be

Il vous suffit ensuite de choisir votre “pack”, la date et l’heure pour un rendez-vous, puis de me laisser vos coordonnées.

Vous recevrez un email une fois le rendez-vous confirmé. De même, un email de rappel vous parviendra la veille du rendez-vous.

Les dates peuvent êtres bloquées jusqu’à 2 semaines à l’avance. Les annulations sont possibles jusqu’à deux jour avant le rendez-vous.

On n’arrête pas le progrès 😊 !

Comment prendre un rendez-vous en ligne

Votre ordinateur portable prêt à l’emploi en 4 fois moins de temps ?

on 28 juin 2017

Le weekend passé, un client m’a déposé son laptop pour une opération de remplacement de son disque dur par un SSD (disque électronique).

Les lenteurs d’accès aux fichiers/emails observées sur cette machine étaient dues pour grande partie au fait que le disque actuel plafonnait fréquemment à 100% de ses capacités de traitement…

La graphique ci-dessus montre les résultats avant/après.

L’upgrade vers un SSD est un moyen imparable de donner un sérieux coup de boost à votre machine (au point que j’en ai fait un article, à lire ici) !

Cet investissement vous permet ainsi de prolonger la durée de vie de votre laptop pour une utilisation optimale.

N’hésitez pas à prendre contact pour un devis !

Votre ordinateur portable prêt à l’emploi en 4 fois moins de temps ?

Maintenir ses compétences informatiques à jour grâce à Internet (1)

on 23 février 2016

Le bagage informatique minimum du XXIe siècle ne cesse de croître quels que soient votre âge, votre niveau d’expertise ou vos intentions… le web est une véritable mine d’or pour vous aider à développer ou mettre à niveau vos compétences informatiques.

Garder branchée la prise de l’apprentissage

Les motivations qui poussent à enrichir son capital compétence à titre personnel peuvent être la satisfaction d’apprendre ou de développer ses habilités techniques. Si, par exemple, vous utilisez déjà Excel pour faire des budgets domestiques, vous seriez probablement ravi(e) d’aller plus loin dans vos prévisions en découvrant comment imbriquer des formules ou croiser des données. Si vous en avez assez de vous battre avec votre tablette, peut-être qu’une courte formation vous montrant ses usages principaux vous épargnera bien des soucis et vous donnera la confiance pour vous approprier ce périphérique par vous-même et à votre rythme.

Développer son employabilité

Les compétences informatiques attendues au plan professionnel ont connu une inflation ces dix dernières années. Force est de constater qu’en 2016 une connaissance active de la suite Microsoft Office est incontournable sur un CV. Les candidats qui possèdent des compétences en programmation, qui sont capables d’utiliser des logiciels de dessin numérique ou d’exploiter des systèmes très intelligents de type ERP ou CRM ont un profil réellement attractif sur le marché de l’emploi.

Se préparer au monde de demain

Certes tout le monde ne souhaite pas devenir développeur, graphiste ou administrateur de base de données – et c’est très bien comme ça ! Il n’empêche que les compétences d’automatisation, de communication visuelle ou d’analyse, si elles sont mises à profit dans quelque secteur que ce soit, constituent des avantages compétitifs du monde hyper connecté de demain. Le monde va en se complexifiant et la nécessité de rester à la page en matière informatique se fait de plus en plus jour pour des besoins personnels et pour piloter efficacement sa carrière.

Se former en autodidacte grâce au web

A ce sujet, il existe sur le web une multitude de tutoriels et autres cours ou formations en ligne, gratuits ou payants. Certains sont destinés à être lus à l’écran (ou éventuellement imprimés), d’autres sont au format vidéo. De façon générale, YouTube est un bon point de départ pour trouver des vidéos explicatives sur des sujets variés.  Ainsi, par exemple, la requête « comment utiliser Photoshop » renvoie à près de 54 000 vidéos. Une aubaine !

Et le MOOC fut!

Depuis quelques années, les initiatives en ligne de type MOOC (pour Massive Open Online Course) – prononcez « mouk » – se multiplient et leur contenu s’enrichit considérablement. Un MOOC est une formation dite « collaborative » (l’évaluation se fait par les pairs), accessible en ligne et pouvant déboucher sur une certification. Chaque fournisseur de MOOCs a ses particularités, comme nous le verrons ci-dessous. Si la notion de MOOC vous est totalement étrangère, visionnez cette courte vidéo !

Les ressources de l’apprenant 2.0

Les MOOCs sont donc souvent le fait d’initiatives universitaires réputées à l’échelle internationale (Stanford, MIT, etc.). Certes la plus grosse partie des MOOCs sont anglophones, mais de plus en plus de contenus à destination du public francophone voient le jour. Il existe même maintenant des annuaires chargés de répertorier la pléthore de contenus disponibles. Le site fun-mooc.fr dénombre à lui seul pas moins de 175 cours offerts par des universités francophones. Chez nous, l’UCL fait figure de proue avec le projet LouvainX qui propose déjà 12 cours. L’ULB est elle aussi entrée dans la danse en janvier 2015 avec le programme « L’anglais pour tous – Spice up Your English ».

Ci-dessous la liste de quelques-uns des plus grands pourvoyeurs de contenus en ligne que j’ai déjà eu l’occasion d’essayer :

Plateforme Langue Coût Type de contenu Nombre de cours Sujets des cours
Coursera FR / EN Gratuit.
Bien que certains cours soient payants, il est possible de les suivre
gratuitement en renonçant à condition de renoncer au certificat.
Vidéo 1.813 Généraliste
edX 875
Lynda EN 15-20€ par mois.,Essai gratuit de 10 jours. 4.344
OpenClassrooms FR Gratuit
(sans certification) ou Premium (20€/m)
Texte 1.260 Plutôt informatique

Toutes ces plateformes sont d’excellente qualité et chacune présente des spécificités.

  • Lynda, qui a été rachetée par LinkedIn, vous offre la possibilité d’ajouter en quelques clics les formations que vous avez suivies à votre profil LinkedIn, ce qui augmente votre visibilité.
  • edX est un projet open source qui est né de la collaboration entre Harvard et le MIT en 2012.
  • OpenClassrooms est, depuis 2013, le nouveau nom du Site du Zéro qui a vu le jour il y a presque 20 ans. Près de 2,5 millions de visiteurs uniques le fréquentent chaque mois.
  • Coursera a déjà noué 138 partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur répartis dans 28 pays. L’entreprise ne cache pas son ambition de développement.

Mon conseil avant de se lancer dans l’aventure MOOC : faites un bref bilan des compétences informatiques que vous souhaitez développer, que ce soit pour votre bénéfice personnel ou pour celui de votre carrière. Ensuite, comparez les offres de cours disponibles sur chacune de ces plateformes et faites votre choix. Ne perdez pas votre temps à en essayer 10 en même temps, choisissez-en un essayez de le suivre avec assiduité.

Dans un prochain article je discuterai des facteurs qui ont favorisé mes apprentissages au travers des MOOC.

Pour en savoir plus :

Maintenir ses compétences informatiques à jour grâce à Internet (1)

A quoi servent les composants principaux de votre machine?

on 28 novembre 2015

Votre ordinateur est composé d’une multitude de composants: processeur, carte mère, disque dur, mémoire RAM, etc. Si ces termes ou ce qu’ils représentent vous sont étrangers, voici de quoi combler ces lacunes et vous permettre de mieux comprendre votre machine.

Saviez-vous que votre ordinateur a un fonctionnement similaire à celui du corps humain? Cette analogie permet de comprendre facilement à quoi servent les composants vitaux de votre machine.

Je comptais écrire un billet sur le sujet quand je suis tombé sur l’article ci-dessous, publié dans la magazine Internet Pratique, dans lequel le travail était fait – et plutôt bien! Certes, les références utilisées commencent à dater (2012) mais les explications restent pertinentes. Bonne lecture !

Télécharger

Download the PDF file .

A quoi servent les composants principaux de votre machine?